Aleteia

Pélé VTT, une évangélisation qui roule !

© Pélé vtt 13
Share
Comment

Le pèlerinage VTT vient du sud. Depuis le premier coup d’envoi en 2001, l’idée a fait son chemin en France. Cet été, des milliers de jeunes pédalants vont vivre le pélé de l’ambiance sous le regard de la Vierge Marie…

Le concept du pèlerinage VTT vient du sud. Tout a commencé au sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour. Le projet démarre avec deux roues, motrices, le père Ronan de Gouvello et le père Florent Millet. Objectif : évangéliser les 11-15 ans. A l’été 2001, 40 jeunes enfourchent leur vélo pour une boucle Roca-Roca, dans la caillasse et sous le soleil. Le message lancé aux jeunes comme un cri d’envoi était déjà clair : « A Jésus par Marie ! ». Autant le dire, l’organisation de la première édition a été catastrophique. Depuis, il a été facile de faire mieux. Beaucoup mieux !

© Pélé vtt 13

Pour les collégiens 11-15 ans

Alors, c’est quoi ce pélé ? C’est un pèlerinage marial, sous la forme d’un camp itinérant à vélo, pour les collégiens de 11-15 ans, proposé par un diocèse. Après 16 années d’expérience et une association coordinatrice dont les modérateurs ont été renouvelés en février 2017, la formule est bien calée : 5 jours à vélo tout terrain, par équipes de 12 garçons ou de 12 filles, 25 à 30 kilomètres par jour, avec des temps de réflexion et de prière. L’itinéraire varie chaque année et permet de faire le tour des sanctuaires dédiés à la Vierge Marie.

Sportif et intergénérationnel

Le pélé VTT, c’est renoncer au bronzage facile et à l’iphone comme écran total… C’est d’abord une randonnée sportive. Et pour encadrer cette aventure physique, il faut du monde en selle. Il y a des bénévoles de tous les âges et de toutes les couleurs ! Les 16-18 ans (lycéens) forment le STAFF, en jaune. Ils s’occupent de monter, démonter les tentes à chaque étape, de transporter les bagages, d’animer les veillées (maintenir le curseur de l’ambiance entre trop cool et top !). Les 19-25 ans (étudiants) sont en bleu.

Ce sont les ANIM’ qui pédalent avec les collégiens et sont responsables d’eux 24h sur 24. Vous avez plus de 25 ans ? Pas de problème, vous pouvez rejoindre les TTV (Très Très Vieux !). Le diocèse de Clermont-Ferrand parle des 25-111 ans, c’est dire que le pélé VTT est ouvert à tous ! Les TTV, en rouge, sont indispensables à l’organisation. Ils peuvent aussi pédaler pour flécher l’itinéraire ou assurer la sécurité. Ils préparent les repas et réparent les vélos. Grâce à eux, tout est bien huilé.

© Pélé vtt 13

Spirituel et personnel

Le pélé VTT, c’est aussi un chemin intérieur, personnel, une vraie aventure spirituelle, des temps de prière, d’Adoration, de silence. C’est pourquoi le pélé VTT a besoin d’ABS. Non, ce n’est pas un système de freinage performant, ce serait même plutôt l’inverse, disons un accélérateur de formation chrétienne… Les ABS, en vert, désignent les abbés, séminaristes et religieux, religieuses qui accompagnent les collégiens, y compris en vélo. Clergyman sur guidon ou voile sous casque, ils sont repérables et disponibles pour écouter, échanger, confesser… Les évêques sont invités et répondent volontiers présents, que faire de plus ?

Après, les témoignages touchent à l’intime : la consécration libre d’un jeune à la Vierge Marie, agenouillé dans une petite chapelle fraîche après une rude journée sous le soleil de Provence. Oubliés les 320 duvets trempés en 2006 à Gourdon, place à l’émerveillement devant le panorama sur les Alpilles découvert en haut de la côte.

Plus on est d’amis, plus on prie !

1 route en 2001, 3 routes en 2008, 7 en 2010, 15 en 2014, 26 routes en 2017, le pélé VTT est plus que jamais une formule qui roule. Chaque diocèse monte ses teasers en ligne, flash mob, bandes annonce sur youtube, postent des photos sur facebook, pour offrir cette grâce à un nombre toujours croissant de collégiens, lycéens, étudiants, etc… Le pélé VTT ne coûte pas cher, environ 100 euros par jeune collégien et 20 à 30 euros pour les encadrants, c’est-à- dire trois fois rien pour une semaine gorgée de soleil, de joie et d’amitié avec le Christ, par Marie. Cet été on pourra pédaler notamment de Château-L’Evêque à Capelou en Dordogne, de Sault à Avignon dans le Vaucluse, de l’hostellerie de la Sainte-Baume à Cotignac dans le Var, de Saint-Yriex- la-Perche (87) à Rocamadour dans le Lot, de Notre-Dame des Cyclistes (La Bastide-d’Armagnac) à Notre-Dame de Buglose dans les Landes, ou bien de Meaux à Provins. Même si les inscriptions ont débuté le 1 er avril à 0h00, il reste encore des places. Et comme le dit la route Auvergne 63 : « Rejoins-nous vite ! Plus on est d’amis… Plus on prie ! ».

© Pélé vtt 13

Renseignements et inscriptions : PeleVTT.fr

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]