Aleteia

L’étonnante vidéo du Pape, du Dalaï Lama et des grands chefs spirituels du monde entier

Share
Comment

Le 14 juin dernier, dans le cadre de la campagne "Make friends", le Saint-Père a participé à une vidéo visant à promouvoir l’amitié entre les peuples et entre les croyants des différentes religions.

L’une des conditions indispensables à l’établissement d’une véritable paix dans le monde est le dialogue entre les hommes et les femmes de différentes confessions. Une main tendue, une attitude de respect mutuel et une compréhension de l’autre, seules capables de forger l’amitié des peuples. Tel est le message qu’a adressé le pape François, ainsi que d’autres figures religieuses de premier plan, le 14 juin dernier, dans le cadre de la campagne « Make friends » (Soyons amis), à l’initiative de l’Institut interreligieux Elijah, soutenu par l’Unesco.

Aux côtés du Dalaï Lama, du grand mufti d’Égypte, de l’archevêque de Canterbury, des rabbins en chef David Lau et Jonathan Sacks, du guide hindouiste Sri Sri Ravi Sankar, et de nombreux autres chefs spirituels du monde entier, le Pape a pris part au tournage d’une vidéo afin de lancer un appel aux croyants de tous horizons à apprendre à se connaître.

Dans une seconde vidéo, le Pape a participé à une discussion avec le rabbin Abraham Skorka, au cours de laquelle il est revenu sur les circonstances dans lesquelles leur amitié s’est forgée, lorsque le Saint-Père était encore archevêque de Buenos Aires. Les deux hommes avaient déjà coécrit un livre intitulé Du Ciel et de la Terre, dans lequel ils dialoguaient de la religion chrétienne et juive. Ils ont également participé à un programme télévisé sur ce thème et même prêché en tant qu’invités lors de leurs offices respectifs.

https://www.youtube.com/watch?v=aGHulZc0NFk&t=2s

Les propos du rabbin Skorka sont forts : « C’est véritablement notre religiosité qui nous a permis de développer un dialogue d’une véritable profondeur, qui a touché nos deux cœurs ». Il raconte également que c’est « un dialogue direct et sincère qui s’est établi » entre eux. La raison ? « La religion et les enseignements de nos religions respectives ».

Le pape François a souligné l’importance de savoir créer une atmosphère propice au dialogue, faisant la part belle à la confiance mutuelle, afin que chacun se sente libre d’exprimer sa foi. « Nous savions que, dans la moindre de nos discussions, et c’est ce qui me paraît le plus essentiel, aucun de nous ne négociait avec son identité », a expliqué le Saint-Père. « Si tel avait été le cas, alors nous n’aurions tout simplement pas pu nous parler, et cela aurait été fort dommage », a-t-il encore insisté.

Le site internet de l’Institut interreligieux Elijah, dont les bureaux principaux sont situés en Israël ainsi qu’à Dallas, au Texas, affiche clairement sa devise. « L’amitié et la connaissance les uns des autres sont des antidotes à la négativité et aux divisions de la société », peut-on lire. La campagne « Make Friends » incite précisément les croyants à suivre cette ligne de conduite.

« Nous espérons que le message de ces grands représentants religieux soit un exemple d’unité et contribuera à affaiblir les divisions en vous inspirant, vous et vos amis, à discuter, à vous tourner vers ceux qui vous entourent et qui ne partagent pas votre foi. Suivez l’exemple, diffusez ce message ! »

Pour en apprendre plus sur la campagne « Make Friends », cliquez ici.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]