Aleteia

Naples : le miracle du sang de San Gennaro renouvelé devant le Pape

Share
Comment

Un demi-miracle ? Le sang de San Gennaro, le saint patron de Naples, s’est en partie liquéfié devant le Pape.

Encore une fois, le miracle a bel et bien eu lieu, et les Napolitains sont rassurés : le sang de San Gennaro (saint Janvier ou Januarius en latin) s’est liquéfié en présence de François. Un bon présage depuis des siècles pour tous les habitants de la ville. « Il semble que le saint ne nous aime qu’à moitié », a toutefois plaisanté le Pape, avec son sens de l’humour habituel, devant le reliquaire contenant le sang de saint Gennaro, le protecteur séculaire de la ville de Naples. Si ce miracle se répète chaque année lors de la fête du saint patron des Napolitains, c’est aujourd’hui devant le Pape qu’il s’est déroulé.


« Le sang est à moitié liquéfié », a déclaré le cardinal Sepe, en conclusion du discours du Pape aux prêtres diocésains et religieux présents lors de sa visite. Aucun Pape n’avait assisté à cet événement depuis 1848. L’histoire a également retenu que le sang s’était ainsi liquéfié en présence d’un Pape au… IVe siècle puis en présence de Pie IX en 1848. Dans les rues alentours,  la foule a crié les « miracle, miracle ! ». C’est avec ce « demi-miracle » que s’achève presque la première visite du Saint-Père à Naples. Mais contrairement à ses deux prédécesseurs sur le trône de Pierre, le pape François aura au moins en partie eu droit aux faveurs du protecteur de la ville de Naples.

Qui est San Gennaro ?

San Gennaro est né vers la fin du troisième siècle apr. J.-C. Évêque de Bénévent, il est décapité sur ordre de l’empereur romain Dioclétien. Des fidèles recueillent alors son sang coagulé dans deux ampoules. La première liquéfaction miraculeuse de ce sang remonte au début du IVe siècle. Depuis, les Napolitain vénèrent cette relique. Trois fois par an, le samedi précédant le premier dimanche de mai, le 19 septembre et le 16 décembre, le reliquaire contenant les deux ampoules fait objet d’une ostention.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]